parcours open banking

À la recherche du parcours Open Banking idéal

La directive PSD2 a mis un coup de projecteur sur l’Open Banking : de plus en plus de produits numériques intègrent désormais des fonctionnalités de paiement et d’agrégation de comptes au bénéfice de l’expérience utilisateur. On ne peut que s’en réjouir. Pour autant, la qualité des parcours d’authentification proposés par les banques reste sujette à de nombreuses critiques. Pourquoi ? Quelles solutions ? On vous dit tout !

 

Le parcours classique d’une connexion via Open Banking : la redirection

 

Lorsque l’utilisateur d’une application utilisant l’Open Banking est invité à connecter ses comptes de paiement (comptes courants et comptes cartes) ou à effectuer un paiement par virement, il sélectionne sa banque sur une interface web gérée par un prestataire agréé PSD2 (“Third Party Provider” ou “TPP ” – par exemple Budget Insight), puis est redirigé vers une page d’authentification gérée cette fois par la banque. Cette page demande à l’utilisateur de s’authentifier via ses identifiants d’accès à la banque en ligne.

 

Dans certains cas d’usage, ce parcours présente plusieurs frictions :

 

  • La redirection web n’est pas toujours fluide et limite la capacité à créer un parcours à l’UX/UI bien unifié ;
  • Les identifiants de la banque en ligne ne sont pas toujours bien connus de l’utilisateur ou à sa disposition immédiate ;
  • L’espace où l’utilisateur doit renseigner ses identifiants bancaires ne ressemble pas à l’espace de sa banque en ligne, ce qui a tendance à diminuer la confiance de l’utilisateur.

 

Malgré ces frictions, les taux de conversion sont plutôt encourageants, en particulier sur les cas d’usage ciblant des publics avancés (particuliers jeunes, professionnels) ou présentant des propositions de valeur impactantes (accès au crédit, au paiement en plusieurs fois, au cashback / reward, etc).

 

Une variante de ce type de parcours permet d’améliorer l’UX globale : le TPP propose un parcours dans lequel la page d’authentification de la banque est réintégrée dans sa propre interface. Cette page d’authentification bancaire, désormais aux couleurs du TPP, est présentée à l’utilisateur suite à l’étape de sélection de la banque. L’UI (User Interface) de ce parcours peut par ailleurs être personnalisée pour se rapprocher de l’identité graphique de l’application cliente. L’expérience UX/UI est ainsi unifiée, avec une seule authentification dans l’interface d’authentification du TPP.

 

Le parcours 100% intégré par l’application, sans redirection

 

La capacité d’un TPP comme Budget Insight à reproduire la page d’authentification d’une banque permet aussi aux applications clientes de développer un parcours entièrement intégré. Chaque étape, chaque écran peut être défini et réalisé par le client. Le résultat ? un parcours à l’UX unifiée, sans aucune redirection vers le TPP ou vers la banque.

 

La plus-value en termes d’expérience utilisateur de ce type de parcours est claire. Finfrog en propose une belle illustration.

 

Peut-on faire encore mieux ? Oui ! Avec le parcours dit “app-to-app” – pour “application to application”. Ce type de parcours, on le constate, tend à améliorer sensiblement les taux de conversion.

 

L’avenir du parcours mobile : l’app-to-app ?

 

L’app-to-app est également un parcours de redirection Open Banking, mais il est spécifique au mobile. Lorsque l’utilisateur souhaite synchroniser ses comptes bancaires sur une application tierce, il est redirigé directement vers son application mobile bancaire plutôt que vers un navigateur web.

 

Le taux de conversion sur ce type de parcours 100% mobile est significativement plus élevé pour deux raisons principales :

 

  • L’authentification est généralement plus rapide et plus simple car elle peut s’appuyer sur les fonctionnalités d’identification disponibles sur le smartphone et l’application bancaire, comme par exemple la biométrie digitale (“Touch Id” ou faciale “Face Id”).
  • La redirection vers l’application mobile de la banque, un environnement connu de l’utilisateur, renforce son sentiment de confiance et de sécurité.

 

 

Alors récapitulons :

 

Pour bénéficier des services d’initiation de paiement et d’accès aux comptes, trois parcours coexistent aujourd’hui et sont disponibles en fonction de ce que propose le TPP (Budget Insight), l’application (par exemple Lydia, Finfrog ou Joko) et la banque de l’utilisateur.

 

Tableau récapitulatif parcours open banking
Tableau récapitulatif parcours Open Banking

Où en est-on sur l’implémentation des parcours app-to-app ?

 

Très attendus par les applications utilisant l’Open Banking et par leurs utilisateurs, ce type de parcours peine encore à se généraliser. À ce jour, seules les banques françaises suivantes proposent l’app-to-app :

 

Banques proposant le app-to-app
Banques françaises proposant le parcours app-to-app

 

Oui, cela reste insuffisant. Maintenant nous sommes en bonne voie et il y a fort à parier que nous verrons de beaux progrès sur ce sujet en 2022, et ceci pour deux raisons majeures :

Premièrement, l’absence de parcours app-to-app reste considérée par le régulateur comme un motif de non-conformité des API des banques.

Ensuite, conscients de l’importance de l’app-to-app pour nos clients, nous maintenons avec les autres TPP un dialogue constructif avec les banques et le régulateur afin de rappeler les enjeux liés au taux de conversion.