Lydia : Evan Proux nous dit tout sur la success story !

Dans cette interview exclusive Evan Proux, Senior Operations Manager chez Lydia retrace ce qui a fait le succès de la Super-app financière. Il lève aussi le voile sur les nouveautés dont vont pouvoir bientôt bénéficier ses +4 millions d’utilisateurs ainsi que les ambitions de la startup dans les services financiers. Bref un épisode de notre saga des Fintech à succès, à ne rater sous aucun prétexte car avec sa nouvelle levée de fonds, la success story 🚀 de Lydia n’est pas près de s’arrêter. L’équipe de Budget Insight est très fière d’être son partenaire. 

 

Pouvez-vous vous présenter et nous expliquer votre parcours

 

Sorti de l’école des Mines, j’ai complété ma formation d’ingénieur par une majeure en finance à HEC et débuté ma carrière dans le capital risque. J’ai d’abord travaillé en tant qu’analyste dans un petit cabinet indépendant qui conseillait des entrepreneurs dans leurs processus de levée de fonds, principalement dans le secteur des Fintech. Et puis j’ai eu envie de sauter la barrière. J’ai rejoint l’équipe Opérations de Lydia en Janvier 2019 avec pour mission l’optimisation des process et des outils internes ainsi que la gestion des partenaires techniques. Le but est d’huiler chaque rouage de la machine Lydia, pour améliorer le plus possible l’expérience client au bout de la chaîne.

 

Quel est le début de la success story, les origines de Lydia ?

 

Comme dans bon nombre de startups, Cyril Chiche et Antoine Porte, les co-fondateurs de Lydia, ont essayé différents modèles et pivoté plusieurs fois avant de trouver la recette du succès. D’un modèle B2B ciblant les bars et les restaurants avec une solution d’encaissement par QR code, ils ont compris la force du paiement mobile pour les particuliers, des pays comme la Chine montrant déjà la voie.

Avec un premier cas d’usage – le remboursement entre amis – l’application a progressé très rapidement via le bouche à oreille et sur les campus étudiants. Une communauté d’utilisateurs s’est formée et a naturellement promu Lydia, chaque étudiant recommandant l’application à ses proches. De nouveaux cas d’usages et services bancaires – cagnottes, sous-comptes, carte bancaire, prêt instantané, etc. – sont ensuite venus enrichir l’application au fur et à mesure. La croissance a continué à bénéficier de ces effets de réseau et a été exponentielle. Nous avons franchi la barre des 4 millions d’utilisateurs il y a deux mois. Aujourd’hui, nous enregistrons 150 K ouvertures de comptes chaque mois.

 

Quelles sont les problématiques rencontrées par vos utilisateurs ?

 

Les problématiques de nos clients sont principalement la complexité des parcours bancaires et leur lenteur. Sans Lydia, si vous voulez rembourser un ami pour une bière, vous devez avoir du cash sur vous ou lui demander son RIB pour lui faire un virement. Pour cette deuxième option, l’ajout d’un nouveau bénéficiaire relève parfois du parcours du combattant, sans compter qu’une fois le virement effectué, il faut 2 à 3 jours pour que la somme soit créditée sur le compte de votre ami ! Sur tous les services que développe Lydia, l’enjeu reste toujours de simplifier et d’accélérer.

 

Quels sont les nouveaux services que vous développez pour répondre aux besoins de vos utilisateurs ?

Le virement instantané

 

Comme je le disais, la simplification des parcours et leur vitesse sont les deux piliers de tous nos développements.

Notre dernier cheval de bataille ? Le virement bancaire justement. De nombreuses banques proposent maintenant la technologie instant transfer pour que l’argent envoyé par virement soit crédité en seulement quelques secondes sur le compte destinataire. Seulement, elles facturent ce service (parfois jusqu’à 1€ par virement) ou fixent des limites en termes de fréquence ou de montant. Il nous semblait aberrant que de telles barrières soient encore en place en 2020. Chez Lydia, dès que la banque receveuse est compatible, les virements émis sont maintenant instantanés par défaut. Et surtout, c’est totalement gratuit. Encore une fois, avec Lydia tout est simple et rapide.

Les cartes bancaires Lydia

 

Toujours avec la simplicité et la rapidité en tête, nous avons aussi lancé les cartes bancaires Lydia. Physiques, virtuelles ou liées à Apple Pay ou Google Pay, elles permettent de dépenser directement l’argent de son compte Lydia sans passer par sa banque.

Le compte courant parfait

 

Brique par brique, nous avons transformé Lydia en “compte courant parfait” avec tous les services d’une banque classique, mais sur mobile, avec la touch Lydia : une expérience client au top, avec des produits simples et rapides. Nous venons de lancer deux nouvelles offres “Lydia Bleu” et “Lydia Noir”. Avec Lydia Noir, on est sur un compte courant ultime : une carte black VISA avec les meilleures garanties d’assurance, une hotline pour joindre un conseiller humain à tout moment, un service de conciergerie, etc.

Au fond, nous ne cherchons pas spécialement à remplacer la banque d’enfance de nos utilisateurs ou à les inciter à fermer leurs autres comptes bancaires comme d’autres néo-banques. Nous préférons les laisser centraliser tous leurs comptes bancaires dans Lydia pour que l’app devienne leur unique point d’entrée pour la gestion de leur argent en général.

Aujourd’hui, avec Lydia, l’utilisateur a tout en un :

 

  • Le paiement peer to peer, pour le remboursement entre amis ;
  • Des comptes, sous comptes et cagnottes pour gérer, transférer, collecter de l’argent ;
  • Un compte courant « parfait » : une carte bancaire sans frais à l’étranger, un IBAN français, des virements gratuits et instantanés tout le temps, etc. Tout un panel de services innovants proposés via nos partenaires : prêt instantané, assurance habitation, carte cadeau avec cashback …

 

Quelle est la contribution de Budget Insight dans votre solution ?

L’agrégation de comptes bancaires pour mieux gérer son argent

 

Le but de notre application est de gérer son argent, et tout son argent n’est pas forcément sur Lydia ! Il est très souvent dispatché sur plusieurs autres comptes bancaires. L’idée derrière notre partenariat avec Budget Insight est avant tout d’aller récupérer ces comptes bancaires via l’API d’agrégation et de permettre à nos utilisateurs de consulter leur solde et l’historique des transactions.

Le virement de compte à compte avec l’API d’initiation de paiement

 

Avec l’API d’initiation de paiement ils peuvent émettre des virements depuis et vers des comptes qui ne sont pas forcément des comptes Lydia. Tout ceci directement depuis l’app Lydia. 500 000 utilisateurs ont déjà connecté leur compte via l’API Budgea Bank et autant d’utilisateurs ont pu initier des virements via l’API Budgea Pay. En 2021 l’agrégation bancaire sera proposée systématiquement dans le parcours d’onboarding. Donc grâce aux API de Budget Insight, nous donnons à nos clients la possibilité d’utiliser leur argent, de le dépenser ou d’épargner comme ils le souhaitent.

La migration vers les API DSP2

 

Concernant l’initiation de virement, nous avons prévu de migrer début 2021 sur la nouvelle API Paiement de Budget Insight, 100% API DSP2. Notre enjeu lié à cette migration vers les API DSP2 est de pouvoir maintenir tous nos cas d’usages et d’intégrer la nouvelle fonctionnalité de virement via Iban.

Depuis 2018, notre partenariat avec Budget Insight est totalement en ligne avec notre philosophie de « super app », et nous continuons à exploiter les ressources des API Budgea Bank et Budgea Pay.

Simplifier la vérification de l’identité de nos utilisateurs (KYC)

 

Très prochainement, nous allons pouvoir par exemple simplifier la vérification de l’identité de nos utilisateurs (KYC) grâce aux données remontées par la solution d’agrégation bancaire de Budget Insight. L’import des historiques de transactions va aussi nous permettre de développer plus de briques en matière de gestion de budget. Sur cet aspect, nous sommes en train de proposer à nos utilisateurs un historique de transactions totalement repensé, dont les libellés sont par exemple automatiquement “nettoyés” par nos algorithmes de traitement de données. Finies les transactions CB avec des noms incompréhensibles : sur Lydia, tout est plus clair.

 

En quoi l’expérience avec Lydia, est-elle remarquable ?

 

Notre tagline « La super app pour votre argent » dit tout ! Avec Lydia vous avez accès à une gamme de services bancaires sur mobile qui est sûrement une des plus larges en Europe. Les gens retiennent surtout la simplicité et la rapidité de l’app, qui se retrouvent même dans nos choix de design épuré. L’expérience est telle qu’aujourd’hui la marque est entrée dans le langage courant : « Je te fais un Lydia » s’entend presque partout.

Quelle est votre ambition ? Quels sont vos projets ?

 

Convaincre toujours plus d’utilisateurs de nous rejoindre ! Comme nous savons qu’une fois l’app téléchargée, il est dur de s’en passer, nous allons continuer à élargir la gamme de nos services financiers, pour multiplier nos produits d’appel. Prochaine étape : le compte épargne !

 

Et bien sûr, le développement à l’international. Lydia a été lancée au Portugal et d’autres pays européens vont suivre 😉