Moka, l’app qui réconcilie les jeunes avec l’investissement

Moka l’app d’épargne et d’investissement d’origine canadienne, présente en France depuis juillet 2020, se lance dans l’investissement responsable. À l’occasion de ce lancement, nous avons tendu le micro à Maxime Le Maitre, responsable de Moka pour la France. Découvrez dans cette success story les origines de Moka, son actualité et ses ambitions européennes.

 

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis responsable du marché français chez Moka (ex Mylo). Précédemment j’ai travaillé pendant 2 ans au Canada dont 1 an et demi au siège de Moka. Je suis rentré il y a deux ans pour m’occuper du lancement de l’application en France.

 

Quelles sont les origines de Moka ?

Moka a été créée au Canada par Philip Barrar, son actuel CEO. Au début de sa carrière, ce serial entrepreneur s’est souvent retrouvé sans revenus réguliers. Ses aventures de start-up l’ont poussé à devenir un expert de l’épargne. Il est même considéré comme un gourou pour ses proches auxquels il donne des conseils. Passionné par le sujet, Philippe Barrar s’étonne des difficultés des jeunes à mettre de l’argent de côté. Après une étude pointue du marché canadien qui révélait que les canadiens avaient moins de 1000 dollars de côté en moyenne, il se lance dans la création d’une application pour aider le grand public à épargner et investir leur argent de façon simple.

 

Créée en 2017 à Montréal, Moka est devenue rapidement la première application d’épargne et d’investissement sur les stores au Canada. En trois ans, elle a conquis plus d’un demi-million d’utilisateurs. Listée par KPMG dans le top 100 des fintechs les plus innovantes au monde, elle a levé 14 millions de dollars      auprès de deux acteurs bancaires majeurs au Canada : Desjardins Capital et la Banque Nationale du Canada, via sa division NA capital de risque.

Afin de poursuivre son développement Moka a décidé de se lancer en Europe en commençant par la France.

 

Quelles sont les problématiques rencontrées par vos utilisateurs en France ?

Moka vise un large public. Cependant, son cœur de cible reste les milléniaux : les jeunes adultes, de 18 à 35 ans.

Avant de nous lancer en France, nous avons réalisé une enquête avec Opinionway. Selon cette étude, 48% des 18 à 35 ans rencontrent des difficultés à mettre de l’argent de côté. 65% s’inquiètent de ne pas réussir à financer leur projet de vie. Par ailleurs, 71% des jeunes interrogés déclarent qu’ils aimeraient investir le plus tôt possible. Cependant ils ne savent par où commencer. 65% des répondants trouvent que les offres d’investissement proposées par les banques traditionnelles ne sont pas adaptées à leur besoin.

Les résultats de cette enquête nous ont confortés dans l’idée de lancer Moka en France, car notre application semble particulièrement adaptée aux besoins des jeunes Français. Dans un contexte où la pandémie force les gens à épargner, les jeunes montrent un intérêt grandissant pour l’investissement. Le taux du livret A, proche de celui de l’inflation, incite également notre cible à se tourner vers des placements à la fois plus rémunérateurs et plus responsables. Notre étude OpinionWay révèle que 75 % des jeunes pensent que tous les investissements devraient être socialement responsables aujourd’hui.

 

Quels sont les services proposés par Moka ?

 

Épargner grâce à l’arrondi

L’application Moka est avant tout connue pour l’arrondi. Cette fonctionnalité innovante et inédite permet à l’utilisateur d’arrondir toute transaction à l’euro supérieur. Ainsi lorsque vous payez un café 1,50 euros, grâce à l’agrégation bancaire de Budget Insight, l’application est capable d’arrondir cette transaction à 2 euros et de récolter le montant correspondant à l’arrondi soit 0,50 euros afin de l’investir. En moyenne, nos utilisateurs réalisent 3 transactions et épargnent 1,50 euros par jour, soit 10 euros environ par semaine. Cela représente 500 euros par an, rien qu’avec l’arrondi.

 

Atteindre ses objectifs

L’application est simple d’utilisation. Il suffit de répondre à quelques questions, de connecter son compte bancaire principal grâce à l’agrégation de comptes de Budget Insight et de définir ses objectifs de financement. Il s’agira par exemple de mettre 20 000 euros de côté en 3 ans pour un projet immobilier. Une fois paramétrée, l’application aide l’utilisateur à atteindre son objectif de manière simple et transparente. En plus de l’arrondi, si l’utilisateur souhaite économiser davantage, il peut mettre en place des dépôts récurrents (la somme qu’il souhaite par semaine), ou réaliser des dépôts uniques.

Investir de façon responsable

En plus de l’épargne, nous venons de lancer une nouvelle fonctionnalité d’investissement responsable. Celle-ci permet aux utilisateurs d’investir leur épargne en choisissant parmi 3 types de portefeuilles (prudent, équilibré ou audacieux) respectant des critères d’investissement socialement responsables. Ainsi les utilisateurs de Moka économisent de manière automatique et investissent tout en respectant leurs engagements sociétaux et environnementaux.

Autre avantage, l’application Moka est personnalisable. Les utilisateurs peuvent définir autant d’objectifs qu’ils le souhaitent avec des paramètres différents.

 

En quoi votre application se différencie-t-elle des solutions du marché ?

 

Avec Moka, il est aussi simple d’investir que d’acheter un café.

Notre mission est d’aider notre cible à atteindre ses objectifs financiers sans changer ses habitudes de dépenses et en agissant de manière responsable. L’arrondi est un mécanisme d’épargne automatique, très simple à comprendre, et indolore car les montants sont très faibles. La simplicité et l’accessibilité de ce mécanisme font le succès de notre app auprès des jeunes.

L’accès à un portefeuille diversifié de fonds socialement responsables

La nouvelle fonctionnalité d’investissement responsable est centrale dans la proposition de valeur de Moka et en fait une solution d’épargne unique sur le marché. Elle permet à nos utilisateurs de faire travailler leur épargne, simplement, sans aucune connaissance financière et sans montant minimum requis. Elle contribue désormais à financer des sociétés respectant des critères environnementaux et sociétaux, en phase avec les attentes de nos cibles.

Quelle est la contribution de Budget Insight dans votre application ?

Lors du lancement en France, le choix de Budget Insight pour l’agrégation bancaire était une évidence de par sa renommée et surtout de sa couverture bancaire incomparable. Être inclusif fait partie de notre ADN. Comme au Canada, notre produit doit être accessible à tous. Il est donc très important pour nous d’avoir la couverture bancaire la plus large possible.

L’agrégation bancaire est indispensable à notre application pour deux raisons : elle nous sert à calculer l’arrondi et nous permet de récupérer l’IBAN et le BIC de nos utilisateurs pour le prélèvement automatique.

Au Canada, nous utilisons également l’agrégation de comptes afin de proposer des services complémentaires aux utilisateurs comme le cashback ou l’optimisation du remboursement des dettes liées à l’usage de cartes de crédit, afin d’en minimiser le coût financier. Nous pourrions lancer ces fonctionnalités en France ultérieurement.

 

Quelle est votre ambition ?

Moka a été lancée avec succès en France en juillet 2020. Au moment du lancement nous avions plus de 10 000 personnes sur liste d’attente. Notre ambition est de devenir la première app d’épargne et d’investissement en France et d’atteindre les mêmes résultats qu’au Canada.

Nos ambitions européennes ne s’arrêtent pas à la France. Nous préparons le lancement de Moka dans d’autres pays sur lesquels nous pourrons communiquer prochainement.